Centre de jour et d’entraide en santé mentale

Questions fréquentes

La santé mentale est aussi importante que la santé physique.  L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) considère la notion de bien-être mental comme étant un élément indissociable de la définition de la santé en général. 

En effet, l’OMS définit la santé en ces termes : « Un état de bien-être physique, mental et social complet qui ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité. »

La santé mentale et la maladie mentale sont souvent utilisées de façon interchangeable, mais ce n’est pas la même chose. La « santé mentale » est un concept similaire à la « santé physique » : c’est un état de bien-être. La santé mentale se réfère aux émotions, aux pensées, aux sentiments et aux relations avec les autres. C’est être en mesure de faire face aux situations normales de la vie et au stress qu’elles génèrent.

Tout le monde a une santé mentale et tout le monde sera confronté à des épreuves qui affecteront le bien-être mental. Toutefois, ce n’est pas tout le monde qui aura une maladie mentale. La maladie mentale affecte indirectement tou.te.s les Canadien.ne.s à un moment ou à un autre, que ce soit par une expérience personnelle ou celle d’un membre de la famille, ami.e ou collègue.

Les troubles de santé mentale augmentent dans le monde entier. Ces dix dernières années (jusqu’en 2017), les problèmes de santé mentale et de toxicomanie ont augmenté de 13 %, principalement en raison de l’évolution démographique. On estime qu’en raison des troubles de santé mentale, chaque personne vit une année sur cinq avec une incapacité. Environ 20 % des enfants et des adolescent.e.s du monde entier souffrent d’un problème de santé mentale, le suicide étant la deuxième cause de décès chez les 15-29 ans.

Les problèmes de santé mentale peuvent avoir une incidence considérable dans tous les aspects de la vie, notamment les résultats scolaires ou professionnels, les relations avec la famille et les ami.e.s et la capacité de participer à la vie de la collectivité.

Chaque année au Canada, une personne sur cinq aura personnellement un problème de santé mentale ou une maladie mentale. La maladie mentale affecte tout le monde, peu importe l’âge, le niveau d’éducation, le revenu ou la culture. Toutefois, les inégalités systémiques, notamment le racisme, la pauvreté, l’itinérance, la discrimination, les violences coloniales et fondées sur le genre peuvent porter atteinte à la santé mentale et aggraver les symptômes de maladie mentale, surtout si les services en santé mentale sont difficilement accessibles.

Les maladies mentales sont causées par une interaction complexe de facteurs génétiques, biologiques, environnementaux et des traits de la personnalité. Les événements tels la violence et le traumatisme vécus à l’enfance ou à l’âge adulte peuvent mener à des problèmes de santé mentale ou des troubles de consommation si les soutiens pour s’en rétablir ne sont pas disponibles ou recherchés.

Les facteurs environnementaux jouent un rôle important dans notre santé mentale : l’accès à un logement sécuritaire et abordable, une éducation et un emploi significatifs, des activités de loisirs, le soutien d’une communauté, l’accès à la terre et à la nature, l’absence de violence et un bon accès aux soins de santé et aux services de santé mentale favorisent tous une bonne santé mentale.

Les préjugés, la stigmatisation et la discrimination liés aux maladies mentales et à la consommation problématique de substances présentent d’importantes barrières, non seulement au diagnostic et au traitement, mais aussi à l’accès à l’emploi, au logement et autres besoins essentiels. La stigmatisation crée et accentue à la fois la marginalisation sociale.

Les symptômes des maladies mentales peuvent être traités et très souvent gérés de manière efficace; avec du soutien adéquat, les personnes ayant une maladie mentale peuvent s’épanouir.

Plusieurs signes peuvent être indicateurs de la présence d’un trouble de santé mentale. Cette liste d’indicateurs est présentée à titre informatif.

      • Manger ou dormir trop ou très peu;
      • S’éloigner et s’isoler des autres ou de ses activités habituelles;
      • Avoir peu ou pas d’énergie;
      • Se sentir vide, à plat ou ne rien aimer;
      • Avoir des douleurs inexpliquées;
      • Se sentir impuissant·e ou désespéré·e;
      • Fumer, boire ou consommer des drogues plus qu’à l’habitude;
      • Se sentir plus confus·e, distrait·e, irritable, en colère, inquiet.ète ou craintif.ive qu’à l’habitude;
      • Crier ou se battre avec sa famille et ses ami.e.s;
      • Avoir des sautes d’humeur intenses qui causent des conflits dans les relations;
      • Avoir des pensées envahissantes ou des souvenirs que l’on ne peut se sortir de la tête;
      • Entendre des voix ou croire des choses qui ne sont pas vraies;
      • Penser à se faire mal ou à faire du mal aux autres;
      • Être incapable d’effectuer des tâches quotidiennes comme prendre soin des enfants ou aller au travail ou à l’école.

Source : https://aqpamm.ca/

Les membres au traversier sont des adultes de 18 ans et plus, en rétablissement, avec une problématique en santé mentale. Le diagnostic n’est pas nécessaire à l’inscription car nous nous réservons le droit d’accueillir au sein de nos services toute personne présentant une difficulté de l’ordre de la santé mentale. 

Dans cet organisme, nous encourageons nos membres à mettre en place des objectifs personnels quand à leur rétablissement. Ces objectifs sont basés sur nos deux mandats: 

  • Objectif d’entraide: Cet objectif représente le vivre ensemble. Nous suscitons l’entraide entre les membres au travers d’activités et sorties de groupe. Ces activités permettent à cette grande famille de célébrer les moments joyeux et se soutenir dans les moments plus difficiles.
  • Objectif centre de jour: l’intervenant offre un service de soutien thérapeutique au travers de séances de groupe ainsi que des activités de reprise de pouvoir telles que des ateliers sur le rétablissement, sur la connaissance de soi et sur la qualité de vie.

La participation aux activités est sur base volontaire. Les membres peuvent tout à fait venir au traversier et avoir un travail simultanément. Nous fournissons des attestations de présence si nécessaire. De plus un programme PASS action est en place afin de permettre aux membres le désirant de se réinsérer progressivement dans le monde du travail.